Sélectionnez votre métier Sélectionnez votre métier

Avril - Au fil des saisons

1. Un danger permanent : l’hylobe


L’hylobe attaque les jeunes plantations résineuses lorsqu’elles sont effectuées rapidement derrière une coupe rase de résineux. On observe généralement deux vagues principales de dégâts : la première a lieu au printemps à partir de mi-avril en plaine (plus tard en montagne) et la seconde en fin d’été vers la mi-août. Dans les zones où les coupes rases ne sont pas trop nombreuses, une attente de deux ans entre la coupe et le reboisement permet de s’affranchir de tout traitement, mais peut présenter des inconvénients en matière de repousse de la végétation adventive. Dans les autres cas, et compte tenu de la rapidité des attaques, un traitement préventif est conseillé. Pour les plants en godet, il est préférable de le faire en pépinière pour limiter au strict minimum l’intrant en forêt.
Suite à l’évolution des réglementations européenne et nationale,
Il n’y a actuellement qu’une spécialité homologuée : le Merit Forest. Mais il ne peut être utilisé qu'en enceinte close, donc dans une chaîne de conditionnement. Les pépiniéristes sont équiper pour être en mesure de réaliser ces traitements. Il est très toxique pour les organismes aquatiques.
La liste des produits homologués est mise à jour régulièrement sur le site : www.foretpriveefrancaise.com ou e-phy-agriculture.gouv.fr 

2. Insectes


Protégez vos plantations des insectes Restez vigilants pour prévenir toute attaque d’insectes. Si vous repérez des galles sur les bourgeons de châtaignier ou une perte de feuilles ou d’aiguilles sur d’autres essences, contactez rapidement votre conseiller forestier pour effectuer un bilan sanitaire et mettre en œuvre des mesures de protection.
Quelques fiches utiles déjà parues dans Forêts de France :

  • « le cynips du châtaignier », FF n° 480 p. 23 ;
  • « les scolytes », FF n° 481 p. 29 ;
  • « la chenille processionnaire du chêne », FF n° 490 p. 23 ;
  • « la chenille processionnaire du pin », FF n° 491 p. 27 ;
  • « les longicornes asiatiques » FF°516 p. 31 ;
  • « Le bilan sanitaire 2011 » p. 33 de ce numéro.

3. Faînée et glandée

Si vous avez opté pour la régénération naturelle, surveillez la floraison ou à défaut la fructification pour savoir si la faînée ou la glandée sera bonne. Si elle est particulièrement mauvaise, mieux vaut attendre l’année d’après pour effectuer sa coupe de régénération.

Si vous devez planter, en complément de régénération, vous devez dès maintenant préparer cette démarche : repérer les parcelles, estimer les surfaces, commander les plants ou graines, etc.
Voir la fiche « bien préparer une glandée », FF n°517, p. 31.

4. Protection

Il est nécessaire de protéger vos plantations d’une concurrence excessive (pour la lumière mais aussi pour l’eau), mais faites attention à ne pas tout couper pour autant ! Deux possibilités :

  • Un entretien mécanique (gyrobroyeur) est préférable car il limite les intrants en forêt et laisse une végétation d’accompagnement. Pour une intervention mécanique, vous pouvez attendre le mois de mai ;

  • Si un traitement chimique contre les graminées est nécessaire, il faut les traiter lorsqu’elles ne sont pas encore trop hautes ni sèches, dès avril dans certaines régions. Attention, ces produits sont délicats d’utilisation et la réglementation évolue sans cesse. Pour connaître les produits autorisés et les appliquer dans les règles, il est préférable de faire appel à un professionnel agréé applicateur de ce type de produits (du fait des risques liés à l’utilisation vis-à-vis de la faune et de vous-mêmes) : prenez contact avec le Service de la protection des végétaux hébergé par la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de votre région. L’achat, l’utilisation et l’épandage de ces produits dépendent d’une réglementation nouvelle et nécessite une reconnaissance technique appelée : certiphyto obligatoire à partir d’octobre 2014 qui permet aux personnes formées d’avoir un numéro d’agrément

Après la marche, les démarches

(Démarches administratives et fiscales) 

TVA :

Le sylviculteur assujetti à la TVA agricole selon le régime simplifié agricole doit normalement verser un acompte trimestriel au plus tard le 5 mai (déclaration 3525 bis). Il doit également, au plus tard le deuxième jour ouvré suivant le premier mai (pour cette année, cela correspond au 5 mai), fournir une déclaration récapitulative (3517-AGR) pour l’ensemble de ses opérations de l’année précédente.

Plan de chasse :

Le demandeur du plan de chasse dispose de quinze jours après la notification de son plan par le préfet pour faire un recours si l’attribution ne correspond pas à sa demande. Il doit adresser un courrier motivé par lettre recommandée avec demande d'avis de réception. Passé un délai d’un mois, le défaut de réponse de la part du préfet vaut rejet implicite du recours. Pensez à faire une copie de votre demande à votre syndicat, il la défendra lors des commissions de préparation du plan de chasse.

Télécharger le bulletin
d'abonnement à la revue

Article extrait de la revue FORÊT DE FRANCE, la revue nationale de la forêt privée, diffusé auprès des propriétaires et professionnels de la filière forêt-bois.

Par PASCAL
Avril 2019
réserve sur la poignée de manche qui est mal fixée au manche, ...
Par Paul
Mars 2019
classique et pratique
Par Paul
Mars 2019
tres tres bien