Sélectionnez votre métier Sélectionnez votre métier

  • Décrire les mares et mardelles forestières : une grande étude démarre sur le Grand Est !

    Beaucoup moins bien décrites que dans le milieu agricole, les mares forestières constituent des éléments clef pour le maintien à long terme de certaines espèces animales et végétales face aux évolutions climatiques futures. Ces petits écosystèmes particuliers tiennent également un rôle important pour la rétention de l’eau en forêt. Ces mares sont utilisées comme point d’eau par la faune sauvage ou comme site de reproduction et d’alimentation par de nombreux insectes et amphibiens.
    Publié dans Entretien de la forêt
  • La France toujours indemne de Peste Porcine Africaine (PPA)

    La crise sanitaire actuelle a débuté le 13 septembre dernier avec l’annonce d’un test positif à la PPA sur un cadavre de sanglier en Belgique dans le secteur de Virton, à quelques kilomètres de la frontière française.
    Publié dans Entretien de la forêt
  • La forêt privée sur tous les fronts

    Un automne bien mouvementé dans les Ardennes cette année, et les sujets ne manquent pas pour notre syndicat ! Il y a les sujets récurrents et en premier lieu la recherche désespérée de l’équilibre sylvocynégétique, à laquelle se sont ajoutés la peste porcine africaine ou les scolytes. Et il y a toujours les sujets de fond. Voici un aperçu des quelques points forts.
    Publié dans Entretien de la forêt
  • COURS DES BOIS : le chêne toujours, mauvaise passe pour l’épicéa

    Le chêne continue sa pente ascendante commencé il y a 4 années, atteignant dans certaines ventes des sommets. Plus généralement, les marchés sont globalement satisfaisants, à l’exception notable de l’épicéa, déstabilisé par l’afflux de bois provoqué par les scolytes. À noter une importante étude démontrant que les lots de bois se vendent à un prix supérieur de 3,2 %, lorsqu’ils portent la certification PEFC, par rapport à des bois de qualité équivalente mais exempts de ce label.
    Publié dans Entretien de la forêt
  • SCOLYTES FRÉNÉTIQUES

    Depuis 4 ans, les populations de scolytes étaient en augmentation, exceptées en 2016 du fait des pluies printanières. En 2018, plusieurs facteurs se sont combinés pour aboutir à une catastrophe de grande ampleur. Divers coups de vent (en particulier le 3 janvier) ont provoqué des chablis, souvent non récoltés, favorisant ainsi la multiplication des scolytes. Puis une période de sécheresse, propice aux insectes, a affaibli les épicéas au système racinaire traçant, épicéas déjà fragilisés par le climat des années précédentes. En 2018, 3 générations du grand scolyte de l’épicéa (Ips typographe) ont pu se succéder contre 2 en année normale. Face à une telle quantité d’insectes, les épicéas ne peuvent enrayer une attaque.
    Publié dans Entretien de la forêt
Par Paul
Mars 2019
classique et pratique
Par Paul
Mars 2019
tres tres bien
Par Paul
Mars 2019
tres simple