Arbres et forets

SCOLYTES FRÉNÉTIQUES

Décembre 2018

Depuis 4 ans, les populations de scolytes étaient en augmentation, exceptées en 2016 du fait des pluies printanières. En 2018, plusieurs facteurs se sont combinés pour aboutir à une catastrophe de grande ampleur. Divers coups de vent (en particulier le 3 janvier) ont provoqué des chablis, souvent non récoltés, favorisant ainsi la multiplication des scolytes. Puis une période de sécheresse, propice aux insectes, a affaibli les épicéas au système racinaire traçant, épicéas déjà fragilisés par le climat des années précédentes. En 2018, 3 générations du grand scolyte de l’épicéa (Ips typographe) ont pu se succéder contre 2 en année normale. Face à une telle quantité d’insectes, les épicéas ne peuvent enrayer une attaque.

Forêts Privées du Grand Est

Depuis 4 ans, les populations de scolytes étaient en augmentation, exceptées en 2016 du fait des pluies printanières. En 2018, plusieurs facteurs se sont combinés pour aboutir à une catastrophe de grande ampleur. Divers coups de vent (en particulier le 3 janvier) ont provoqué des chablis, souvent non récoltés, favorisant ainsi la multiplication des scolytes. Puis une période de sécheresse, propice aux insectes, a affaibli les épicéas au système racinaire traçant, épicéas déjà fragilisés par le climat des années précédentes. En 2018, 3 générations du grand scolyte de l’épicéa (Ips typographe) ont pu se succéder contre 2 en année normale. Face à une telle quantité d’insectes, les épicéas ne peuvent enrayer une attaque.

Épicéa attaqué par le scolyte (Ips typographus).

Depuis plusieurs années, les spécialistes nous alertent sur les conséquences possibles du changement climatique en forêt. Les attaques massives de scolytes sur les épicéas qui ont eu lieu cette année en sont l’illustration. Les dégâts concernent l’ensemble de la région Grand Est (et aussi Bourgogne-Franche-Comté), et en particulier les secteurs de plaine.

Typographe adulte

On estime à ce jour que 600 000 m3 d’épicéas, soit 30 % de la récolte annuelle de Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté, sont atteints. Les pessières nécessitent une visite attentive pour évaluer l’impact des scolytes. Cet hiver, l‘objectif pour les propriétaires forestiers sera de récolter des bois ayant encore une valeur commerciale. Pour les populations de scolytes, ces exploitations auront peu d’impact. Les insectes pour l’essentiel sont descendus dans la litière et ne reprendront leur activité qu’au printemps. Ce sont les conditions climatiques de cette période qui détermineront les dégâts de 2019. On sait maintenant que les périodes humides, en freinant les envols, sont défavorables aux insectes, tandis que le froid hivernal a peu de conséquence.
Au printemps 2019, il faudra inspecter les pessières en privilégiant la proximité des anciens foyers et couper les bois atteints. Ceux-ci devront très rapidement être évacués vers les scieries ou écorcés
(il semble que l’abattage mécanisé, que l’on croyait suffisamment destructeur d’écorce pour rendre les grumes inhospitalières aux insectes, soit sans effet). Encore faudra-t-il que le marché –cf. page 5 soit en possibilité "d’avaler" cette récolte supplémentaire…
Compte-tenu de tous ces éléments, il semble plus raisonnable d’éviter la reconduction de peuplements purs d’épicéas dans les secteurs de plaine où la répétition de ce type de scénario climatique est à craindre.

Catherine Négrignat - CRPF

Biologie de l’ips typographe

Cet insecte, propre à l’épicéa, est endémique. Hors épidémie, des arbres sains peuvent enrayer une attaque en produisant de la résine. Au printemps, dès que les températures dépassent 18-20° C pendant plus de 3 jours sans pluie, les adultes effectuent un vol d’essaimage et colonisent massivement un arbre, puis s’accouplent.
Pour effectuer leurs cycles, les adultes puis les larves creusent des galeries caractéristiques dans l’écorce (photo) des arbres adultes (diamètre supérieur à 25 cm). Les galeries détruisent le système vasculaire de l’arbre entraînant perte d’écorce, rougissement des houppiers, chute des aiguilles et mort de l’arbre. La vitesse de croissance des insectes est directement liée aux températures, à tel point que, classiquement, en plaine, 2 générations peuvent se développer par an pour 1 en montagne.
Pour tout connaître sur la biologie de l’insecte, consultez le site http://agriculture.gouv.fr/ augmentation-des-attaquesde-scolytes-en-pessieres

Article extrait de la revue FORÊT DE FRANCE, la revue nationale de la forêt privée, diffusé auprès des propriétaires et professionnels de la filière forêt-bois.

Zimmer vous conseille ces produits

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
La gruminette

Gruminette scierie portative

2062

450,00 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
Colmagel

Colmagel

4936-2.5

79,00 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
Treuil POWERWINCH 1200

Treuil Eder Powerwinch

5944

2 142,00 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
Peinture Fluo Tempo Marker...

Peinture Fluo Tempo Marker...

6406C

5,40 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
TIMBTRACK EMC

TIMBTRACK EMC

6439

788,00 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
Guide-chaine CANNON 59cm...

Guide-chaine CANNON 59cm...

CHAA1-23-63-4

155,00 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
pantalon de sécurité SIP PROTECTION 1RP1

pantalon de sécurité SIP...

6306

57,50 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
eco composteur 280L

eco composteur 280L

6392

36,80 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
La maladie de Lyme – Dr...

La maladie de Lyme – Dr...

6418

15,00 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
sapie hâche manche plastique

sapie hâche manche plastique

6318

72,15 € HT

SÉLECTION ZIMMER SÉLECTION ZIMMER
Phéromones IPSOWIT (sachet...

Phéromones IPSOWIT (sachet...

6537

49,50 € HT

Nos clients
sont satisfaits
Plus de 6000
références en stock
Expédition
sous 48 heures
Un conseil personnalisé Un conseil
personnalisé
Un conseil personnalisé

Besoin
d’un avis,
d’un conseil ?

CONTACTEZ-NOUS
CONTACTEZ-NOUS